Forum d'entraide pour maigrir sans régime.

Si tu écoutes ton corps lorsqu’il chuchote, tu n’auras pas à l’entendre crier.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ma progression.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
majo
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8469
Age : 61
Localisation : hautes alpes
Emploi/loisirs : tech labo/plein air; coloriages;
Humeur : joyeuse, sereine
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.    Mer 6 Sep 2017 - 8:08

Citation :
j'ai tout de suite compris.
ça , c'est juste génial!!
Citation :
j'ai aussi besoin d'accepter cette nouvelle image et de vivre pleinement mon nouveau corps.

ça fait beaucoup de choses à assimiler en peu de temps et j'ai trouvé normal ce besoin de pause pour tout digérer.
exactement!!!!!
faire sienne cette nouvelle image de toi
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 1 Oct 2017 - 7:55

Mars 2017 : 75.500
Mai 2017 : 72.200
Août 2017 : 66.800
Septembre 2017 : 66.600

C'est drôle, je ne pensais pas avoir perdu 200 g, dans mon esprit, je pensais avoir repris du poids (en fait, maintenant, lorsque je me pèse, les chiffres ne veulent plus rien dire puisque je ne me souviens jamais du poids que je faisais avant. C'est juste comme une sorte de baromètre pour voir où j'en suis).

Durant ce mois de septembre, j'ai pris conscience de pas mal de choses. D'abord, je recommence à manger n'importe quoi, n'importe comment, j'ai carrément perdu mon super zermatage de cet été (donc mes sensations et ma régulation, d'où mon étonnement de m'être stabilisée).

Je pense que cette équilibre de mon poids vient du fait que je me bouge pas mal, je marche au moins 1 fois par semaine et je fais même un peu de renforcement musculaire chaque matin -ou presque- (et de la boxe au moins 1 fois par semaine, ça me défoule, j'adore).

Par rapport au sport, j'ai réalisé que je me limitais car j'avais cette croyance que j'étais nulle et que je n'aimais pas. Et la semaine dernière, j'ai pris conscience que cette "image" que j'avais du sport ne m'appartenais pas (en fait, le matin, ce que je fais, c'est surtout la folle dans mon salon. Je danse et je saute partout, je m'éclate! Et pareil, dehors, quand je vais marcher, je ne courre pas, je marche seulement en écoutant de la musique ou en méditant et il n'y a pas du tout de connotation "sport" derrière cette activité, juste du plaisir et là aussi ça change tout).

Il m'est remontée que ma maman nous disait toujours (à ma soeur et moi) que nous étions comme elle, nulle en sport (dès toute petite) et que nous détestions ça. Du coup, j'ai fait un petit exercice (celui qui consiste à mettre dans une boite toutes les croyances limitantes que l'on nous a transmises et de la rendre à son propriétaire (pas en vrai, en visualisant l'acte -donc lui donner le carton- en expliquant qu'elle peut, soit le brûler directement, soit le rendre elle aussi à la personne qui lui transmise cette croyance) et j'ai le sentiment que ça m'a libérée.

Donc l'image du sport en moi a changé (et je ne me force jamais, je n'en fais que lorsque 'en ai envie). Deuxième chose, chaque hiver (en fait de septembre à mars), je prends minimum 7 kg (et comme chaque été, je ne reperdais pas tout, d'où mon poids qui était monté si haut).

Et cette année, comme tous les ans, je commençais à me faire à l'idée que c'était une fatalité et que je devais donc l'accepter (surtout pour ne pas en souffrir). C'était, pour moi, un fait avéré donc je n'avais qu'à l'accepter au mieux pour gérer cette prise inévitable.

Et hier, je me disais que non, que j'avais le pouvoir de changer les choses car j'étais la seule responsable de ma vie et de ce que j'en faisais.

L'avantage quand tu prends conscience que TU es la responsable d'une situation, c'est que tu peux agir sur cette situation. J'ai donc accueilli le fait que j'avais autrefois accepté cette prise de poids comme une fatalité, mais qu'aujourd'hui les choses avaient changé. Parce que cette prise venait essentiellement de moi et de mon esprit pessimiste (l'hiver, j'ai tendance à me laisser couler doucement vers la déprime et à me réconforter en mangeant).

Alors peut-être que ça ne va pas se passer aussi bien que je le pense, mais ça n'est pas grave car j'ai l'envie, cette année de continuer à à positiver, à garder un minimum d'énergie et d'être heureuse cheers

Et j'ai hâte de découvrir ces prochains jours pour voir ce que ça donne, parce que je ne sais pour vous, mais pour moi lorsque je sais que j'ai le pouvoir entre mes mains, c'est grisant. Je suis au coeur de ma vie, de mes actions, c'est vraiment top!!


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
majo
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8469
Age : 61
Localisation : hautes alpes
Emploi/loisirs : tech labo/plein air; coloriages;
Humeur : joyeuse, sereine
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.    Dim 1 Oct 2017 - 7:59

Citation :
lorsque je sais que j'ai le pouvoir entre mes mains, c'est grisant
exactement!!!!!!
nous sommes les seuls responsables de nos vies.
quelque soient les évènements extérieurs ce sont notre manière d'y répondre qui change tout!!!

Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 1 Oct 2017 - 8:18

Majo a écrit:
quelque soient les évènements extérieurs ce sont notre manière d'y répondre qui change tout

Complètement !

J'ai pris conscience d'une chose essentielle dernièrement : l'intention que je mets dans le positif, je la mets aussi bien trop souvent dans le négatif. Exemple : Je prends comme inéluctable le fait que chaque hiver je grossis (et j'envisage des stratégies pour limiter ma prise de poids). Et ça m'a fait penser à l'étiquette que l'on se colle ou que l'on nous colle : cette étiquette, inconsciemment, on va dans ce sens parce qu'on croit être cette étiquette. Et à partir du moment où on comprend que non, on n'est pas cette étiquette, on a le pouvoir de changer.

J'ai le pouvoir d'agir sur mon humeur, mon comportement nocif envers moi et mon corps. Et ça change tout!

Je ne suis pas la fille qui grossit chaque hiver. Je ne suis plus la fille qui grossit chaque hiver cheers

_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Ven 10 Nov 2017 - 8:57

Mars 2017 : 75.500
Mai 2017 : 72.200
Août 2017 : 66.800
Septembre 2017 : 66.600
Novembre 2017 : 66.500

J'ai pris conscience de beaucoup de choses ces dernières semaines. Déjà, j'apprends à comprendre ce qui se cache derrière mon comportement face à l'alimentation.

Il y a des périodes où je lâche prise complètement et d'autres où je vais recommencer à être obnubilée par la nourriture. Dans ces moments-là (contrairement aux périodes où je lâche prise), je compulse, je mange sans faim/fin, je me remplis. Puis, dans un deuxième temps, je prends peur et je tente de contrôler mon alimentation, je tente de me restreindre. Je dis "tente" car ça n'est pas naturel, je ne mange plus par besoin, je décide à la place de mon corps des quantités et des aliments à ingurgiter.

Je sais aujourd'hui quelle est la véritable signification de "lâcher prise". Et je sais que lorsque ce lâcher prise est derrière moi, il y a une période où je me leurre en niant être revenue dans l'obsession/tentative de contrôle. Je cesse de lâcher prise et je retombe dans le mental.

Je mets souvent quelques jours (voir quelques semaines   ) pour l'accepter, pour reconnaître que je ne suis plus dans la régulation naturelle et que c'est mon mental qui a repris les rênes.

Ma tête prend le contrôle et se coupe du corps en croyant pouvoir le "dresser" ou le redresser. Et c'est là que tout bascule, parce que dans ma tête, mes parts entrent en conflit. Il y a celle qui veut maigrir et qui serait prête à tout, mais alors à tout (quitte à ne pas manger pendant des heures), pour maigrir, celle qui a peur de maigrir et qui s'affole aussitôt et va se jeter sur la nourriture (et plus elle est énergétique, mieux c'est), il y aussi celle qui y voit une chance inouïe de s'éclater parce qu'elle trouve que sa vie est trop terne et ennuyeuse (celle-là adore le chocolat, les bonbons, les gâteaux, parce qu'elle cherche à retrouver la joie de l'enfance dans un leurre de sucrerie), il y a celle qui se fait consoler par sa maman à coup de nourriture réconfortante et qui en profite pour se faire souffrir en attendant sa récompense, il y a celle qui déteste le vide et cherche à combler la moindre interstice en la colmatant de nourriture...

Des parts qui cherchent à remporter le concours, il y en a plusieurs et, dans un sens, elles gagnent toutes à un moment donné. Parce que je ne peux pas être perpétuellement dans le contrôle, ou dans la joie d'engouffrer des sucrerie ou dans la restriction ou la boulimie...

Donc elles se succèdent les unes après les autres, prennent le pouvoir un instant avant qu'une autre part décide de prendre le pouvoir à son tour (chaque part croit être celle qui détient LA vérité). Et ça peut durer des semaines. Je peux passer d'un sentiment à l'autre dans mon alimentation durant une période plus ou moins longue.

L'accepter (d'être dans le contrôle) est tellement libérateur pour moi. En fait, c'est se mentir qui est lourd à porter. Je reconnais avoir perdu ma régulation naturelle, j'assume l'entière responsabilité de mes actes (j'ai découvert que je cherchais toujours des causes extérieures à mes comportements alimentaires) et là je peux commencer à lâcher prise.

Et ça change tout. Je me suis menti sur moi-même, à moi-même pendant très longtemps. C'est fou quand j'y pense. Maintenant, j'essais de regarder la vérité en face et surtout je ne me juge pas (plus), je ne me condamne pas, au contraire, je m'apporte de l'amour, le plus possible et je me pardonne.

J'ai compris récemment que me pardonner avait carrément des pouvoirs magiques.

cheers  cheers  cheers

Bises les filles            

_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
majo
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8469
Age : 61
Localisation : hautes alpes
Emploi/loisirs : tech labo/plein air; coloriages;
Humeur : joyeuse, sereine
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.    Lun 13 Nov 2017 - 11:29

avec le recul ta tranformation , ta re naissance est spectaculaire!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Ven 1 Déc 2017 - 8:02

Merci majo

Mars 2017 : 75.500
Mai 2017 : 72.200
Août 2017 : 66.800
Septembre 2017 : 66.600
Novembre 2017 : 66.500
1er Décembre 2017 : 65.800

Le mois qui vient, je veux que ce soit le mois de la « vérité ». Je veux en finir avec les mensonges, le déni, je veux cesser de me voiler la face, détourner mes pensées de ce que j’ai vécu et ressenti.

Et accepter. Je veux accepter ce qui est, accepter les pensées destructrices qui montent et les regarder en face.

J’ai compris que tout ce qui est positif et bon en moi, vient du cœur et je veux me nourrir de cela. Je veux me nourrir de tout cet amour que j’ai en moi, pour moi.

Et j’ai compris aussi que derrière mon mental (mon ego) se cachait un enfant terrifié, en colère, humilié… et au lieu de me punir sans cesse de tout ce négatif qui remonte sans cesse à la surface, je vais me consoler, me rassurer.

Je suis ma plus grande auto-critique, je suis la plus dure envers moi-même. Je veux cesser ce schéma auto-destructeur et cesser de me sentir coupable sans arrêt, et me punir de cela. Et, aujourd’hui, je sais que derrière mes mots se cachent la peur et la douleur. Et de le savoir change complètement ma relation avec moi-même.

Je sais qu’il m’est difficile de réparer 47 ans de dégâts en quelques semaines, alors j’accepte de me donner le temps nécessaire. Et de le savoir me rassure énormément.

Et je me sens moins effrayée de lâcher seulement quelques centaines de grammes par mois. ça se fait en douceur et c’est ce dont j’ai besoin. J’en ai fini avec toute brutalité envers mon corps. J'en ai terminé. Enfin. Et c’est tant mieux.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
nathouille
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1163
Age : 37
Localisation : vendée
Emploi/loisirs : maman au foyer
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 17 Déc 2017 - 21:02

Beau bilan. Et super objectifs!
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Lun 7 Mai 2018 - 7:25

Mars 2017 : 75.500
Mai 2017 : 72.200
Août 2017 : 66.800
Septembre 2017 : 66.600
Novembre 2017 : 66.500
Décembre 2017 : 65.800
Mai 2018 : 69.700

Ce matin, je suis montée sur la balance et j'ai vu ce chiffre : 69.700. Je m'étais pesée il y a quelques semaines auparavant et par rapport à décembre 2017 (dernière note sur mon bilan), je faisais 1 kg de plus, donc rien de particulier à signaler.

Et là, j'ai eu envie de venir vous raconter mon cheminement, car au lieu de me démoraliser, ce poids (+4 kg, dont 3 kg pris très rapidement ces dernières semaines) a déclenché une compréhension de ce que je vivais.

Après avoir vu ce chiffre, je me suis assise et j'ai écouté ce qu'il y avait en moi. Et ça parlait de peur et de tristesse. J'ai alors laissé remonter les images et les mots (je le fais un peu en mode "méditation" où je laisse venir à moi les réponses qui remontent toutes seules).

Et c'était clair, ça a commencé (ma prise de poids) lorsque j'ai décidé de "bouleverser" mes vieilles habitudes (tout ce dont je parle n'a rien à voir avec la nourriture, je parle de vieilles mémoires, croyances, pensées limitantes...), lorsque j'ai commencé à vouloir abandonner les charges inutiles de mon passé, ces fardeaux que je me trimbale sur le dos, qui ne me sont d'aucune utilité, mais dont je ne parviens pas à me défaire, un peu comme un vieux vêtement qui ne nous va plus, mais qu'on garde par nostalgie, par amour (il nous rappelle un souvenir agréable, par exemple) ou pour le "au cas où..."

A un moment, j'ai voulu cesser de raviver les mémoires du passé, j'ai voulu fermer une porte et en ouvrir une autre. Et là, j'ai repris les compulsions alimentaires.

Sans en comprendre la raison. Mais ce matin, avec le recul, c'était enfin clair : j'avais une part en moi qui avait peur de disparaître lors de ce chamboulement.

Cette part, elle me disait : "et si c'était moi dont tu voulais te débarrasser?" Et tout ce poids pris, c'était une façon d'assurer sa survie.

Hier, je me disais "c'est quand même curieux, depuis que j'ai voulu me libérer du passé, je ne fais que grossir" (je le sens bien au niveau des vêtements ). Et je ne comprenais pas la relation entre mes vieilles mémoires et la nourriture.

C'est un réflexe de survie.

J'ai donc parlé à cette part (qui, je l'ai compris était l'ego), en lui disant que je n'allais pas le jeter ou me débarrasser de lui, au contraire, que nous allions ensemble, choisir ce dont nous n'avions plus besoin, comme on fait le tri dans le placard de nos enfants, avec eux, pour qu'ils décident, eux aussi, ce qu'ils veulent garder ou non.

Et j'ai alors clairement senti la crainte s'apaiser, tout en ressentant encore une certaine méfiance (du genre, je reste sur mes gardes au cas où...). Je comprends aussi l'importance de m'apporter cette confiance en moi et de m'aimer.

Alors concrètement, je ne sais pas encore ce que ça va donner, mais c'est la première fois que je me sens sur la bonne ligne de départ, il y a quelque chose qui a bougé en moi. Et de comprendre que je stocke les kilos comme je stocke les mémoires et que m'en débarrasser (de ces mémoires), pour mon ego (l'ego, c'est l'instinct de survie), c'était signer son arrêt de mort (donc il se protège en renforçant ce qu'il connait, avec mes vieux schémas, chez moi, la nourriture), je vois les choses d'un œil totalement différent.

Et ce matin, juste après, j'ai allumé mon pc et je suis tombée sur cette vidéo, qui résumait parfaitement ce que je venais de vivre et de comprendre :

Voilà, j'avais vraiment envie de partager cette révélation avec vous, en espérant avoir été claire dans mes explications.

Bises




_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
nathouille
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1163
Age : 37
Localisation : vendée
Emploi/loisirs : maman au foyer
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Lun 7 Mai 2018 - 12:59

Coucou Krystel,

Je regarderai la vidéo ce soir mais ce que tu dis me parle beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
majo
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8469
Age : 61
Localisation : hautes alpes
Emploi/loisirs : tech labo/plein air; coloriages;
Humeur : joyeuse, sereine
Date d'inscription : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Ma progression.    Lun 7 Mai 2018 - 13:51

Citation :
mais c'est la première fois que je me sens sur la bonne ligne de départ, il y a quelque chose qui a bougé en moi.
en te lisant , il m'est venu:
non , elle n'est pas sur la ligne de départ , voyons !! il y a un moment déjà qu'elle est partie.(à la découverte d'elle même)
juste aujourd'hui , cette partie de son chemin s'est éclairci !!!

Citation :
J'ai donc parlé à cette part (qui, je l'ai compris était l'ego), en lui disant que je n'allais pas le jeter ou me débarrasser de lui, au contraire, que nous allions ensemble, choisir ce dont nous n'avions plus besoin, comme on fait le tri dans le placard de nos enfants, avec eux, pour qu'ils décident, eux aussi, ce qu'ils veulent garder ou non.

pour moi ,c 'est exactement ça.
établir un dialogue et trouver une solution acceptable par les deux.toi (la conscience , le soi, l'observateur...) et cette part de toi qui souffre.
Revenir en haut Aller en bas
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mar 8 Mai 2018 - 17:25

Majo a écrit:
non , elle n'est pas sur la ligne de départ , voyons !! il y a un moment déjà qu'elle est partie.(à la découverte d'elle même)
juste aujourd'hui , cette partie de son chemin s'est éclairci !!!

Oui, complètement!

Là, c'est comme si, tout ce que je sais depuis des années, faisait enfin sens.

Et j'en parle sur mon journal. J'ai compris aussi le poids des masques que j'ai porté depuis mon enfance. Ces masques comme autant de personnages, juste pour faire plaisir aux autres (papa, maman, soeurs, famille, voisins, maîtresse d'école...)

Il y a peu,j'ai compris que parler de développement personnel était une erreur, qu'il était préférable de parler de dépouillement personnel, car l'intérêt est de se désencombrer, se défaire, de toutes nos mémoires inutiles du passé, toutes nos croyances. Et non développer de nouvelles croyances sur les anciennes, en plus des anciennes comme accumuler de nouvelles couches sur d'anciennes en cherchant pourtant à s'alléger du poids des vêtements (ce que j'ai fait durant des années, et plus j'avançais dans mon développement, plus je grossissais sans en comprendre la raison).

D'abord, je me dépouille d'anciennes croyances négatives, mémoires, pensées limitantes... et je fais la place pour de nouvelles croyances positives, bien plus légères et stimulantes. L'effet n'est plus du tout le même.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mer 1 Aoû 2018 - 9:54

Mars 2017 : 75.500
Mai 2017 : 72.200
Août 2017 : 66.800
Septembre 2017 : 66.600
Novembre 2017 : 66.500
Décembre 2017 : 65.800
Mai 2018 : 69.700
Août 2018 : 68.000

Je suis en train de changer complètement mon regard sur les choses. Sur la nourriture, le corps, le poids..., je suis en train d'abolir tout un tas de croyances bien ancrées (j'allais écrire enracinées, c'est pour dire comme elles sont tenaces et qu'elles viennent de loin).

Et j'ai commencé par cesser de geindre sur mon sort. Depuis quelques semaines (en juillet, j'étais remonté à plus de 70 kg), j'étais dans la victimisation totale et il m'a fallu du temps pour repérer le personnage qui venait gémir (il ressemble à ça tout lui paraît insurmontable), se plaindre puissance 10 sur son pauvre état.

Lorsque je l'ai enfin vu (au lieu de l'incarner. Quand je suis identifiée au personnage, il m'est difficile de le voir pour ce qu'il est et je crois être lui, je peux même m'en persuader). Je lui ai souri et je lui ai demandé ce qu'il voulait.

Il m'a répondu qu'il n'en pouvait plus de se trimbaler tout ce poids, qu'il avait mal aux jambes, qu'il souffrait dans son corps et dans l'image qu'il avait de lui-même.

Je lui ai dit "je connais ce constat, mais qu'est-ce que tu veux concrètement?"

Il m'a alors répondu qu'il voulait maigrir. Je lui ai ensuite demandé pourquoi il souhaitait maigrir. Et sa réponse n'a pas été celle qu'il me sort d'habitude.

Quand il a comprit qu'il avait toute mon attention, il a accepté d'être pleinement honnête.

"Je veux que l'image que je donne au monde (à l'extérieur) soit celle que je ressens à l'intérieur. Là, il y a une dichotomie entre qui je suis et qui je montre".

"D'accord et qui es-tu? Et que montres-tu?"

"Je suis positive, pleine d'énergie, vivante et je renvois l'image d'une grosse, flasque sans ambition".

"Tu penses vraiment cela?"

"Oui.

"C'est ce que TU crois ou ce que tu penses que les autres croient?"

"Quelle différence?"

"La différence est fondamentale. Si tu acceptes de concevoir que l'extérieur n'existe pas, alors tu comprends que les regards que tu prêtes aux autres, ne sont que tes propres regards sur toi-même. Une partie de toi se trouve positive, pleine d'énergie, vivante et une autre : grosse, flasque sans ambition"

Oui, et?

Et quelle partie a besoin d'être aimée ?

La partie positive.

Est-ce que tu ne l'aimes pas déjà celle-là?

Si.

Alors commence par aimer la grosse, flasque sans ambition.

Non.

Pourquoi?

Je n'en veux pas.

Et pourtant, elle est bien là et elle s'accroche. Et plus tu veux l'éliminer en voulant perdre du poids, plus elle prend de la place en grossissant, non?

Si.

De quoi a-t-elle besoin cette partie de toi? D'être haïe, rejetée, jugée? Ou bien a-t-elle juste besoin d'amour? D'être vue comme un être qui mérite autant l'amour que quiconque?

Si je l'aime, il se passe quoi?

Si? si tu parts avec aussi peu de bonne volonté, vous n'irez pas loin toutes les deux commence par accepter de la regarder et de lui parler. Ensuite, accueille-la dans l'amour sans perdre de vue un seul instant qu'il s'agit de l'une des faces de ta médaille et qu'une médaille est faite de 2 faces, donc tu ne peux pas t'en débarrasser, alors cesse de vouloir tout le temps, à tout prix, t'en débarrasser. C'est impossible, elle fait partie intégrante de toi. Ensuite, demande-lui comment elle se sent. Crois-tu qu'elle n'a pas envie d'être légère et libre?

Là, j'ai demandé à mon personnage de regarder son double et nous lui avons demandé ce qu'elle désirait par-dessus tout. Et sa réponse n'a pas du tout été de maigrir, mais d'être aimée. Telle quelle. De ne plus être jugée, accusée, responsable de tous les échecs, les malheurs, les mauvaises expériences... Elle nous a dit que nous étions autant responsable, que nous étions tous responsable au même degré et que de faire d'elle un bouc-émissaire était juste de la facilité, que l'on devait tous se remettre en question et cesser d'en faire la coupable idéale.

Elle nous a juste réclamé de l'amour. De l'amour.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Ven 3 Aoû 2018 - 7:03

Je crois que l'une des clés pour la perte de poids, c'est l'ancrage.

Il y a quelques semaines, j'ai vécu une expérience : c'était un jour de colère et de doute (le genre de jour où rien ne va et où tu en veux à l'univers entier) et j'ai commencé à m'empiffrer. Mais vraiment, j'ai mangé toutes la journée. Et puis, le soir, une fois ma "crise" passée, je me suis donnée un peu d'attention (je n'en étais pas encore à parvenir à me donner de l'amour, je ressentais trop de colère en moi).

Et cette attention, ne me demandez pas pourquoi, elle s'est dirigée vers mes pieds

Je me suis donc longuement masser les pieds. Il faut dire que depuis le début de l'été, j'avais les pieds qui avaient énormément gonflé (mon fils m'avait d'ailleurs demandé, horrifié, si je n'avais pas été piquée par un frelon ).

Et le lendemain matin, comme parfois lorsque je suis en mode "victimisation à fond", je me suis pesée et là affraid scratch j'avais perdu 100g. Je suis redescendue de ma balance et à nouveau remontée dessus (après avoir vérifié que la pile n'était pas morte) et non, j'avais bien 100g de moins que la veille scratch

J'ai alors perçu quelque chose de fort, c'était comme une certitude, comme si on me révélait un truc fondamental et c'était : l'important c'est l'ancrage, tout est une question d'ancrage.

J'ai donc commencé à me masser les pieds, puis à faire rouler une balle de tennis sous les pieds lorsque j'étais assise à mon bureau (je le fais pendant que j'écris, ça ne me demande aucun effort). Et je n'en reviens toujours pas des résultats.

J'ai commencé, peu à peu, à me sentir plus alignée, plus en paix intérieurement, à mieux canaliser et à m'épanouir, sentir cette joie en moi. Et à perdre du poids.

Alors, je ne dis pas qu'il n'y a que ça, mais entre avant et maintenant, je vois la différence. C'est comme un socle, cela permet d'avoir une base, des fondations solides. Et je me dis que ça peut être une piste pour certaines. Et puis, l'important, ça je le comprends un peu plus chaque jour, c'est de se donner de l'amour. Quand je me masse les pieds, je leur parle, je les remercie pour le sacré boulot qu'ils font chaque jour (j'ai des petits pieds et quand je pense qu'ils doivent supporter tout mon poids chaque jour, c'est énorme!). Et je fais chaque geste avec amour    

Voilà, je voulais vous partager cela. L'ancrage et le retour au cœur c'est la clé de tout!


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 5 Aoû 2018 - 6:36

Une autre bonne façon de s'ancrer : marcher pieds nus aussi souvent que possible (je le fais chaque jour chez moi, très bon exercice d'ancrage qui ne demande aucun effort).

En ce moment, je "liste" les croyances que j'ai sur le sujet (poids, perte de poids, compulsion...) et je réalise que j'en ai des tonnes affraid Au fil des années, j'en ai créé de nouvelles auxquelles j'ai longtemps cru.

Et comme "ce que je crois, je l'expérimente", mes croyances s'avéraient souvent exactes.

Donc, maintenant, je les regarde et je leur dis clairement que je n'y crois plus, que je connais les raisons de leur existence, mais qu'elles n'ont plus de raison d'être et donc qu'elles peuvent retourner s'amuser, sans moi, en coulisse.

Je ne joue plus leur jeu.

Comme je le disais sur mon journal, depuis de nombreuses années, j'avais cette croyance que si je disais à mon entourage que j'avais perdu du poids, je le reprenais aussitôt (d'oser parler de ma perte de poids, ça me déclenchait bien souvent des compulsions). Hier, par exemple, j'ai dit que j'avais perdu du poids et mon mari m'a de suite répondu : "ne le dis pas, tu vas tout reprendre."

en fait, c'est en entendant sa réflexion que j'ai pris conscience de cette croyance. J'ai pu alors lui répondre que non, que c'en était fini de croire que la parole, les mots avaient un pouvoir sur moi. Je les entends, mais je décide qu'il n'en sera plus ainsi.

A partir de maintenant, j'expérimente que parler de ma perte de poids n'a plus aucune incidence sur mon poids.

ça m'ouvre à de nouvelles perspectives et dans beaucoup de domaines.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
blancheneige
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3474
Age : 48
Localisation : lille
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 5 Aoû 2018 - 8:04

merci krystel c'est super intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Choucha
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4447
Age : 36
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : Carpe Diem
Humeur : Positive attitude
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Dim 5 Aoû 2018 - 8:21

Coucou,

Oh merci pour ce partage hyper intéressant!!
Oui l'ancrage et les croyances, c'est exactement ça!!!!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mar 7 Aoû 2018 - 6:45

M'alléger de toutes mes croyances, m'allège aussi d'un poids incroyable. Tout est lié.

Et en ce moment, je fais aussi l'expérience du retour en force de mes personnages du passé (celui de la victimisation à plus ou moins grande échelle ). Et je m'amuse désormais à les repérer, leur parler et leur faire faire demi-tour.

De ne plus les nourrir m'allège aussi.

Ce matin, je suis montée sur la balance, car je travaille sur la croyance que manger au mcdo ne fait pas grossir, qu'il ne s'agit que d'une croyance (hier, nous avons ramené des menus McDo chez ma fille). Et ce matin, j'étais à 67.000


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mar 14 Aoû 2018 - 9:23

Suite aux événements récents dans ma vie, j'ai compris quelque chose d'essentiel : dès que je dois faire un effort, quel qu'il soit, même minime, c'est perdu d'avance.

Car aucun effort ne peut être tenu sur le long terme.

Seul, ce qui se fait naturellement, sans effort, perdure.

En comprenant cela, beaucoup de choses ont changé dans ma vie. Et si, parfois, il me faut quelques jours/semaines pour me rendre compte que ce que je "fais" me demande un effort, j'arrive de mieux en mieux à le comprendre et à baisser les armes.

Je me dis : ok, là, ça me demande un effort, je sais donc que ça ne tiendra pas sur le long terme. Je reviens à moi et je reprends l'écoute consciente de ce qui est facile et naturel."

Et là, les résultats sont flagrants.

Par exemple, pour la nourriture : je fais un effort (de manger plus lentement, mieux, plus équilibré, moins de ceci, moins de cela...), les résultats à court terme sont payants et visibles très rapidement, mais ne durent jamais.

Je cesse de faire le moindre effort et j'écoute au mieux mon intuition, les résultats sont tout aussi probants, mais ils perdurent dans le temps.

En faire l'expérience m'a fait prendre conscience de l'importance d'être intuitive (instinctive) dans mon comportement. Je sais que lorsque je m'écoute vraiment, je peux me faire entièrement confiance. C'est comme s'il y avait un personnage (qui détient la connaissance) en moi qui me guidait à chaque instant.

Prenez le temps de regarder ce qui vous demande un effort et dites-vous "j'arrête les efforts. A présent, je fais l'expérience de la facilité". Et accepter de laisser tomber TOUT ce qui vous demande un effort. Et appuyez-vous sur votre intuition à chaque instant.

Lorsque vous vous apprêtez à manger, ne vous demandez plus "j'ai faim? Pas faim?" écoutez juste votre intuition, votre conscience, qui sait ce dont vous avez le plus besoin et acceptez, dans un premier temps, de lui obéir en demandant à votre mental de se taire (le mental tente toujours de vous éloigner de votre conscience) et d'observer avec curiosité ce qui va se passer.

S'il s'agit de la faim, vous entendrez clairement "vas-y, mange", mais s'il s'agit d'autre chose, prêtez l'oreille et accueillez avec la curiosité d'un enfant ce qui va suivre.

Votre intuition va vous guider vers une voie que vous n'avez pas l'habitude d'emprunter et c'est ça qui est extraordinaire, c'est le choix qu'il expose. Car il peut vous dire d'aller vous promener car vous avez besoin de vous aérez l'esprit, de prendre 2 minutes pour méditer en pleine conscience (quelques secondes peuvent suffire pour vous permettre de revenir à la conscience du moment présent), ou de faire n'importe quelle action à laquelle vous n'auriez pas pensé, trop obnubilée que vous étiez par ce pain au chocolat.

Tentez l'expérience et plus vous écouterez votre intuition, plus vous l'entendrez facilement.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Lun 3 Sep 2018 - 7:50

Mars 2017 : 75.500
Mai 2017 : 72.200
Août 2017 : 66.800
Septembre 2017 : 66.600
Novembre 2017 : 66.500
Décembre 2017 : 65.800
Mai 2018 : 69.700
Août 2018 : 68.000
Septembre 2018 : 66.900

Je travaille sur mes croyances en ce moment et je prends conscience que j'en ai encore beaucoup (que je croyais avoir dépassé).

J'écoute aussi mes envies/sensations au jour le jour (voir même d'heure en heure). Parfois, je ressens le besoin de me remplir le ventre, je mange donc de gros repas, puis, une fois rassasiée, je peux attendre des heures avant d'avoir faim de nouveau. D'autres jours, je mange 6/7 fois dans la journée. J'ai à chaque fois peu faim et je mange donc selon ma faim : peu mais souvent.

Bref, tout ça pour dire que je suis bien plus souple qu'auparavant et donc je ne ressens quasiment plus de frustration.

Et puis, d'apprendre à reconnaître mes envies m'aide également dans ma régulation, car j'apprends à reconnaître quelles sont mes envies : aliments, et quelles sot mes envies en quantité.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
Choucha
The best zouzou!
The best zouzou!
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4447
Age : 36
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : Carpe Diem
Humeur : Positive attitude
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mar 4 Sep 2018 - 3:31

Coucou,

Merci pour ton témoignage! Et il démontre aussi que tu peux manger de gros repas ou 6/7 dans une journée et cela n'empêche pas que ton corps perde de leste en même temps que tu travailles sur tes croyances limitantes!

Belle suite, bisous bisous
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Jeu 13 Sep 2018 - 12:38

Il y a quelque chose qui revient souvent en ce moment et qui me paraît essentiel (d'où mon partage) : voir d'où vient le choix.

J'ai observé la différence ces derniers temps entre le choix de l'ego et le choix de la conscience (le Moi). Par exemple, j'ai pris conscience que parfois, j'avais tendance à retirer certains aliments de mon alimentation ou à diminuer les quantités. Je pensais que ça se faisait naturellement avant de prendre conscience de cette pointe de contentement que je ressentais après une telle décision.

C'est là, que 'ai compris que certains choix que je faisais, alimentairement parlant (mais ça peut toucher tous les domaines), venaient de l'ego et non de la conscience supérieure.

Et la distinction est facile à faire : si ça ne me demande aucun effort, que je le fais naturellement en en prenant conscience qu'après coup, je sais qu'il s'agit de la conscience supérieure qui agit pour mon bien.

en revanche, lorsque je ressens une pointe de jubilation, un sentiment de "je suis supérieure à ça"... ça vient de l'ego.

Et là, j'en prends conscience et je reviens à moi et à l'instant présent pour apaiser mes attentes. Car ça vient d'un espace de manque et d'attente en moi.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
krystel
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12437
Age : 48
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ma progression.   Mer 19 Sep 2018 - 7:09

La semaine dernière, j'ai fait du shopping avec ma fille (elle voulait s'acheter une tenue de rentrée) et j'ai compris que je continuais à me mentir par rapport à mon poids, qu'en vérité, je voulais maigrir et retrouver mon corps (avec le sentiment que je l'avais perdu quelque part en chemin). Les vêtements qui me plaisaient ne convenaient pas à ma silhouette. C'était une vraie prise de conscience : mon poids actuel ne me plaît plus, j'en ai marre de subir mes kilos.

C'était presque une révélation, dans le sens où je me disais que la seule démarche que j'avais à faire était de m'aimer telle que j'étais et de reconnaître que celle que je suis est parfaite à chaque instant.

Oui, dans l'idéal. Et j'ai compris que je n'avais pas fait ce chemin d'acceptation et d'amour, que je devenais lasse de ce corps et que je me mentais en cherchant à nier cela.

ça m'a fait l'effet d'une gifle, au départ, mais j'ai alors regardé, de façon lucide, ce qui se passait en moi.

Ce poids, j'en suis entièrement responsable. Je suis entièrement responsable de l'état de mon corps. A un moment donné, pour x raisons, j'ai eu besoin de ces kilos, ils m'ont été utiles (ce que l'ego a longtemps refusé d'admettre), j'ai donc, inconsciemment ou non, cherché à en faire l'expérience. Et depuis je nourris un ancien schéma qui a eu lieu d'être, il y a 10 ans mais n'a plus de raison d'être aujourd'hui.

Je ne peux plus me cacher derrière ces kilos sans me poser les bonnes questions. Oui, ce poids, je l'ai demandé. Il m'a été bien utile pour me trouver des excuses, me victimiser, me cacher derrière, repousser l'extérieur... Je reconnais enfin son utilité.

Et aujourd'hui, je comprends que je n'ai "besoin" de rien d'autre que de l'amour, de la confiance et du respect de moi-même.

C'est en prenant conscience que c'était un personnage qui jouait ma pièce et non "Moi", que j'ai compris que je m'étais identifiée à ce personnage en surpoids. Depuis toutes ces années, je m'identifie à lui et aux sentiments que cela éveille en moi. Seulement, il s'agit d'un personnage à qui j'ai donné vie à un moment donné pour répondre à un conflit intérieur/extérieur.

Je ne sais pas si c'est clair, si vous comprenez où je veux en venir. J'ai longtemps différencié mes kilos du personnage en pensant : c'est Moi avec des kilos en trop. Seulement, ça n'est pas Moi mais le personnage en surpoids auquel je m'identifie.

Et ça change tout, car ce personnage, je peux enfin l'aimer comme j'aimerais l'un de mes enfants. L'aimer d'un amour inconditionnel. Et le remercier pour avoir accompli sa mission avec tellement d'amour et de force. Il a été présent à chaque instant où j'ai eu besoin de lui, il a été si efficace, si pugnace, quel exemple!

Le regard que je porte sur ce personnage vaillant est d'un tel respect. C'est magnifique! Je ne sais pas si vous comprenez, de l'extérieur, ça peut paraître fou, mais le vivre est intense.


_________________

A partir d'aujourd'hui, je décide d'attirer l'amour, le bonheur, la joie, parce que je le mérite!



Début zermati le 12 juillet 2007
Revenir en haut Aller en bas
http://zermati.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma progression.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma progression.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» difficulté à bâtir ma progression annuelle en seconde
» Progression 6ème
» progression grammaire troisième - que faire ?
» place de la conjugaison dans la progression de langue.
» Progression 5ème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'entraide pour maigrir sans régime. :: Votre 1ère catégorie :: Bilan.-
Sauter vers: